SFR Presse
L'Express
17 octobre 2018

SOUVENIRS HEUREUX

2 min

« A la mort de Gio Ponti, en 1979, je n’avais que 8 ans, mais je me souviens de la tendresse et de l’admiration avec lesquelles mes grands-parents, Tony et Carla Bouilhet, parlaient de lui. Ponti a été déterminant dans notre vie de famille et associé à tous les souvenirs heureux. Quand il séjournait à Paris, il logeait chez eux, comme ses quatre enfants. En dépit d’une activité débordante et de vo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème