SFR Presse
Le Figaro
30 juillet 2019

Horreur boréale

CINÉMA  Avec « Midsommar », le réalisateur américain Ari Aster plonge dans une secte et distille l’horreur lentement. Très efficace.

Eric Neuhoff

2 min

1 like

Eric Neuhoff
Eric Neuhoff

Ces sourires. Tout le monde affiche un air béat. Il n’y a rien de plus inquiétant. Dans cette communauté, perdue quelque part en Suède, les membres sont vêtus de blanc. Les hommes sont barbus ; les femmes ont des couronnes de fleurs. L’héroïne est en plein deuil. Son petit ami a pensé que ce séjour nordique lui ferait du bien. Grave erreur. Ce festival, qui ne se produit que tous les quatre-vingt

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème