SFR Presse
Libération
2 décembre 2019

Mort d’un cordiste dans la Marne : les conditions de travail au centre du procès

Plus de deux ans après le décès par asphyxie, dans un silo à céréales, de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, le procès de son employeur s’est tenu à Reims en octobre : 10 000 euros d’amende avec sursis ont été requis.

4 min

La vie de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, s’est arrêtée au fond d’un silo empli de drêches. C’était le 21 juin 2017. Ce jour-là, le cordiste avait été appelé pour nettoyer un des immenses réservoirs obstrués par des résidus de céréales de l’entreprise Cristanol, à Bazancourt, dans la Marne. Une filiale du sucrier Cristal Union. Deux ans plus tard, devant le tribunal de Reims, ses proches se donnent

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :