SFR Presse
Libération
11 septembre 2018

«L’Androcur a chamboulé ma vie»

1 min

1 like

Une semaine après avoir révélé une étude sur le risque de tumeur induit par ce traitement hormonal largement prescrit, l’Agence du médicament a confirmé mardi sa volonté de mieux encadrer la prescription de l’acétate de cyprotérone. Libération.fr a recueilli les témoignages de femmes ayant longtemps pris ce médicament et qui en ont subi les conséquences. Photo Cyril Zannettacci

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :