SFR Presse
Le Figaro
31 mai 2019

Le Français de droite classique est-il le dernier des Mohicans ?

3 min

1 like

Qu’ai-je donc fait, grands dieux ? Quel cours infortuné/ À ma funeste vie aviez-vous destiné ?/ Tous mes moments ne sont qu’un éternel passage/ De la crainte à l’espoir, de l’espoir à la rage. » Voilà des vers de Racine qui s’appliquent parfaitement à la mélancolie du Français de droite classique, consterné et sombre après l’effondrement électoral du parti censé le représenter faute de mieux. L

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :