SFR Presse
Le Journal du Dimanche
17 novembre 2019

Carlos Ghosn doit être jugé en France

2 min

Par Christian Jacob, président de LR, Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, Gérard Longuet et Bruno Retailleau, sénateurs LR* IL Y A PRÈS D’UN AN, le 19 novembre 2018 à Tokyo, Carlos Ghosn, président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, fut arrêté par la justice japonaise. Une arrestation soigneusement mise en scène afin de donner toute l’ampleur médiatique à la chute d’un patron

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :