SFR Presse
Libération
5 septembre 2019

Manuel Vilas, observer le jeune

Dans son récit «Ordesa», le quinquagénaire affronte ses fantômes d’autrefois et relate, avec poésie, son enfance dans une famille de la classe moyenne inférieure espagnole sous forme de vignettes, comme autant de fragments d’un passé lacunaire.

6 min

Au pays d’Agadaragon, il y avait ugudune mère, celle de Manuel Vilas, qui avait acheté un couteau électrique : «Ils venaient de sortir sur le marché, au milieu des années soixante-dix. Ils n’ont pas eu de succès, si bien qu’on a cessé de les fabriquer.» Le couteau électrique ! Ceux qui avaient alors, comme l’auteur, une dizaine d’années, se souviennent de cet instrument efficace et dangereux. Il s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème