SFR Presse
Libération
27 mai 2019

Français condamnés à mort en Irak : la liste s’allonge, Paris pèse ses mots

Un quatrième jihadiste français a été condamné à la pendaison, lundi. Si le Quai d’Orsay rappelle son opposition aux exécutions, il accepte que ces procès se tiennent sur le territoire irakien.

3 min

C’est une nouvelle sentence qui met la France en porte-à-faux. Lundi matin, un jihadiste français, Mustapha Merzoughi, 37 ans, a été condamné à mort par pendaison par un tribunal irakien. Dimanche, trois autres Français avaient écopé de la même peine pour avoir appartenu à l’Etat islamique. «Les preuves et les aveux démontrent bien que vous avez adhéré au groupe Etat islamique, que vous avez trav

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :