SFR Presse
Corse Matin
12 mai 2019

Le mea culpa des ex-otages

2 min

Au lendemain de leur libération, qui a coûté la vie à deux soldats, ils ont admis leur imprudence Les deux otages français libérés par les forces spéciales françaises dans le nord du Burkina Faso au prix de la mort de deux militaires ont été accueillis hier avec sobriété par Emmanuel Macron. Le président de la République les a salués brièvement, de même que l’ex-otage sud-coréenne libérée en même

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :