SFR Presse
Le Parisien
12 janvier 2019

Des ministres sous haute surveillance

Si des forces de police ne seront pas spécialement déployées devant les ministères, tout est prévu pour assurer la sécurité des membres du gouvernement, désormais pris à partie lors de leurs déplacements.

Valérie Hacot,Éric Pelletieret Pauline Theveniaud

2 min

Valérie Hacot,Éric Pelletieret Pauline Theveniaud
Valérie Hacot,Éric Pelletieret Pauline Theveniaud

Hier après-midi, des ouvriers réparaient la porte du ministère des Relations avec le Parlement, rue de Grenelle, défoncée, samedi dernier, à l’aide d’un monte-charge. Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, avait dû être précipitamment exfiltré du bâtiment par un passage dans le jardin. La séquence a frappé les esprits dans les ministères. A la veille de l’acte IX des Gilets jaunes, le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :