SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

Fritz Bauer, la conscience de l’Allemagne d’après-guerre

Résistant au nazisme de la première heure, ce magistrat de la jeune RFA organisa le procès d’Auschwitz de 1963 à 1965. Un portrait saisissant.

Blaise De Chabalier

2 min

Blaise De Chabalier
Blaise De Chabalier

Le procès d’Auschwitz a pour objectif de nous montrer, à nous Allemands, mais aussi au monde entier, que la nouvelle Allemagne, la nouvelle démocratie, a la volonté de veiller à la dignité de chaque être humain. » Ainsi s’exprimait Fritz Bauer en 1963, au moment ou s’ouvrait à Francfort le procès de l’usine de mort dont on ne connaissait pas encore précisément le fonctionnement. Bien sûr, le procè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :