SFR Presse
Libération
9 décembre 2018

Gilets jaunes : «C’est trop tard, il fallait parler avant»

La prise de parole du Président, prévue ce lundi soir, intéresse peu les personnes mobilisées que «Libération» a rencontrées. Elles ne s’attendent pas à des mesures spectaculaires et assurent vouloir continuer le mouvement.

6 min

4 likes

Après un «IVe acte» qui aura été, dans la capitale, toujours aussi jaune et beaucoup plus bleu, et alors que Macron doit s’exprimer ce lundi soir, qu’en disent les gilets jaunes à Grenoble, à Nice, en Seine-et-Marne ou à Montpellier ? Si la journée de samedi a été marquée à Paris par un nombre spectaculaire d’interpellations et encore beaucoup de saccages, le niveau des violences en province a aus

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :