SFR Presse
Le Figaro
10 décembre 2018

L’affaire pourrait peser sur l’avenir de l’Alliance Renault-Nissan

L’inculpation de Carlos Ghosn aura des conséquences dans les relations au sein de la première entreprise automobile mondiale, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Emmanuel Egloff

2 min

Nissan tente-t-il de prendre le contrôle ? Hiroto Saikawa, directeur général de Nissan, semble profiter de l’affaire Ghosn pour tenter de renforcer ses pouvoirs sur Nissan. Carlos Ghosn était patron de Nissan bien avant d’être celui de Renault. Et son coaccusé, Greg Kelly, est un pur produit de Nissan, entré chez le constructeur japonais en 1988. Il n’y avait donc pas de raison de lier cette affai

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :