SFR Presse
Challenges Actu
15 janvier 2020

Ségolène Royal dans le viseur de la justice

AFP

2 min

AFP
AFP

"La faute originelle est celle de celui qui l'a nommée", "on l'a nommée pour la faire taire, elle ne se tait pas", a raillé sur CNews Bruno Retailleau, président des sénateurs LR. ...

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :