SFR Presse
Le Télégramme
2 avril 2019

Enfants du jihad. « Ne soyons pas naïfs »

Propos recueillis par Anne-Cécile Juillet

3 min

Propos recueillis par Anne-Cécile Juillet
Propos recueillis par Anne-Cécile Juillet

Le ministre des Affaires étrangères revient, après l’enquête du Télégramme de ce samedi, sur le sort des enfants français du jihad. Pour Jean-Yves Le Drian, il ne faut pas les « instrumentaliser » au profit des mères, qui, elles, « doivent être jugées sur place ». > Plusieurs dizaines d’enfants français vivent en ce moment dans des camps en Syrie. Que compte faire la France à leur égard ? La posit

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :