SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2019

Des monstres sacrés indéboulonnables

En 2019, le vent de la jeunesse a encore été dompté par les insatiables Nadal, Djokovic et Federer. Bilan.

Jean-Julien Ezvan

3 min

Jean-Julien Ezvan
Jean-Julien Ezvan

TENNIS Poing final. Celui, rageur, de Rafael Nadal électrisant de son envie à Madrid une finale de la Coupe Davis « fast-food », vite servie, vite avalée (en deux fois deux sets) pour conclure de façon magistrale la saison de tennis pendant que Roger Federer bouclait une tournée exhibition de rock star (Chili, Argentine, Mexique et Équateur). Avec au passage 42 000 spectateurs dans une arène à Mex

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :