SFR Presse
Le Figaro
2 juillet 2018

Le redécoupage électoral affole les députés

Avec la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires, les élus savent qu’en 2022 les places seront chères.

Marcelo Wesfreid

3 min

Marcelo Wesfreid
Marcelo Wesfreid

PARLEMENT La mesure est simple sur le papier. Mais son application va créer un séisme dans la classe politique, dont les élus commencent tout juste à mesurer l’effet. À l’origine, il y a la promesse électorale d’Emmanuel Macron : la réduction d’un tiers du nombre des parlementaires. Selon le projet de loi organique, l’Assemblée nationale passera de 577 sièges à 404, le Sénat de 348 à 244. Les parl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :