SFR Presse
Le Figaro
13 septembre 2019

Au Maroc, une journaliste incarcérée pour un avortement illégal

L’arrestation de la jeune reporter Hajar Raissouni, qui risque une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison, relance le débat très politique sur la légalisation de l’IVG dans le royaume.

Julie Chaudier

3 min

Julie Chaudier
Julie Chaudier

MAGHREB Lundi 16 septembre s’ouvrira à Rabat la deuxième audience du procès très médiatique de Hajar Raissouni, poursuivie pour avortement illégal et relations sexuelles hors mariage. L’affaire fait scandale car la jeune femme n’est pas une inconnue : journaliste pour le grand quotidien conservateur Akhbar al-Yaoum, elle est également la nièce d’Ahmed Raissouni, président de l’Union internationale

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :