SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Quand le président piège l’opposant…

À Marseille, Macron a habilement affirmé vendredi que Mélenchon n’était pas son « ennemi ».

Arthur Berdah

2 min

Arthur Berdah
Arthur Berdah

OPPOSITION Jean-Luc Mélenchon était sûr de son coup. Lui que les Marseillais ont placé en tête du premier tour à la présidentielle de 2017 ; lui qui s’est fait élire député des Bouches-du-Rhône dans la foulée ; lui qui tente d’imiter l’accent et le vocabulaire locaux ; lui qui feint même d’aller supporter l’OM au Stade Vélodrome de temps en temps… Qu’aurait-il pu lui arriver, ici chez lui ? Rien !

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :