SFR Presse
Le Télégramme
17 février 2019

L’EAG a entretenu le suspense

2 min

Temps d’observation ou fébrilité, toujours est-il que le premier quart d’heure de ce derby se montrait des plus fermés. Même si les Guingampais avaient le monopole du ballon, les deux premières tentatives étaient lannionnaises, sans toutefois créer un réel danger sur les buts de Petric. Jusqu’à cette demi-heure de jeu où, lancé dans la profondeur, Le Houerou, à la lutte avec Koita, était déséquili

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème