SFR Presse
L'Express
25 septembre 2018

Même si j’ai l’air de ne pas avoir le vertige, j’ai commencé cette

Jun Ahn

1 min

Jun Ahn
Jun Ahn

« Même si j’ai l’air de ne pas avoir le vertige, j’ai commencé cette série à cause de la peur du vide qui, pour moi, représentait mon avenir d’adulte. Ces images explorent l’espace entre illusion et réalité. Il existe d’innombrables perceptions possibles de notre monde, emplies d’espoir, de désir et d’extravagance. » À VOIR Dans Les Ailes du désir, de Wim Wenders, deux anges contemplent la vie ord

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :