SFR Presse
Le Figaro
15 octobre 2019

Y a-t-il un volontaire pour diriger Renault ?

Bertille Bayart

3 min

1 like

Il y a tout juste un an, sur la scène de la World Policy Conference (WPC) à Marrakech, Carlos Ghosn faisait l’éloge de l’Alliance Renault-Nissan, dont la somme des cultures permettait, disait-il, d’« éviter les angles morts ». Quatre semaines plus tard, le PDG était arrêté à Tokyo pour des faits dénoncés à la justice japonaise par des dirigeants de Nissan. Pour un angle mort, c’en était un ! Carlo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :