SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

Une droite désormais sans domicile fixe

Guillaume Tabard

2 min

1 like

Guillaume Tabard
Guillaume Tabard

LE FUSIL macronien était une arme à deux coups. En 2017, il a tué le Parti socialiste et blessé la droite. Ce 26 mai, il a atteint Les Républicains en plein cœur. Il faut évidemment se méfier d’extrapoler les européennes. L’humiliation de Michel Rocard en 1994 n’a pas empêché le PS de gagner les législatives suivantes ; la claque subie par Nicolas Sarkozy en 1999 ne l’a pas disqualifié pour

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :