SFR Presse
Courrier Picard
6 octobre 2019

Six héros britanniques et un amour fou

3 min

Il y a deux mois, j’ai reçu un SMS de mon tout premier amour, une adorable Ternoise, connue au cours de notre prime adolescence, aimée quelques années plus tard. D’une blondeur éblouissante, yeux azurins, pommettes saillantes, asiatiques, couettes de lolita, K-Way bleu ciel, Clarks, elle était en sixième, allemand première langue ; j’étais en cinquième, refusant déjà la langue de Goethe, m’adonnan

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :