SFR Presse
Le Figaro
29 mai 2019

En Argentine, la colère enfle contre l’inflation galopante et Mauricio Macri

À cinq mois de l’élection présidentielle, une nouvelle grève générale paralyse la capitale sur fond de crise économique.

Michel, Louise

2 min

Michel, Louise
Michel, Louise

AMÉRIQUE LATINE D’habitude si bruyante, la capitale argentine s’est réveillée dans un calme surprenant mercredi 29 mai. Sans métro, sans bus ni train, Buenos Aires avait des airs de ville déserte. Les banques, les hôpitaux, les écoles publiques étaient fermés et le trafic aérien interrompu. Des syndicats et organisations politiques de gauche ont bloqué les principaux accès routiers où des centaine

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :