SFR Presse

Coman fauché en plein élan

2 min

l’essentiel t Après le tacle, Kingsley Coman est resté assis sur la pelouse. Son visage n’exprimait pas la souffrance, mais son geste des deux mains ne laissait aucun doute : « C’est fini », semblait-il dire à son banc. La confirmation est tombée dans la nuit : déchirure ligamentaire à la cheville gauche, opération obligatoire et absence de plusieurs semaines à prévoir… L’attaquant internation

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :