SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Questions autour d’un symptôme

Pauline Léna

2 min

1 like

« LORSQUE le choc d’origine est grave, on s’occupe d’abord des autres blessures », souligne le Pr Jérôme Caire, chef du service de neurochirurgie de Limoges. « Le diagnostic de commotion passe après et les principaux symptômes ont parfois déjà disparu. » Ce retard au diagnostic pose surtout problème parce qu’il faut rapidement mettre le patient au repos cérébral. Il n’existe en effet pas de test

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :