SFR Presse
La Voix du Nord
23 juillet 2018

Une pratique mal reconnue

1 min

Le Conseil de l’ordre des médecins ne reconnaît pas l’hypnose. Pourtant, un rapport de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), publié en 2015, indique que cette pratique a un intérêt thérapeutique lors d’une anesthésie et qu’elle réduit la consommation d’antalgique et de sédatifs. L’hypnose n’est ni un état de vigilance ni un état de sommeil mais un état modifié de co

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :