SFR Presse
Le Figaro
11 novembre 2019

Parier sur la démocratie plutôt que d’interdire les partis musulmans

Les extrémistes sortiront affaiblis de la confrontation démocratique et les musulmans modérés seront encouragés à s’en dissocier, plaide le philosophe, ancien directeur de la revue « Esprit »*.

4 min

Au nom du groupe LR du Sénat, Bruno Retailleau propose qu’on interdise par la loi les candidatures affichant aux élections une référence religieuse. La crainte qui l’inspire est qu’aux prochaines municipales l’islam prenne le pouvoir dans certains « territoires perdus » de notre république. Il me semble au contraire qu’une telle loi serait démocratiquement injustifiable et que, si elle était promu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :