SFR Presse
Le Figaro
16 juin 2019

Paul Auster préface Alexandre Spengler

Jacques Pessis

1 min

Jacques Pessis
Jacques Pessis

En arrivant à ­Paris, en 1965, Paul Auster s’est lié d’amitié avec Alexandre Spengler, un compositeur boycotté parce qu’il avait été joué à Paris en 1943. L’écrivain signe la préface du Dodécalogue œcuménique (Vandevelde), où figurent le texte et les indications de mise en scène d’une « liturgie dramatique musicale surhumaine, cosmique et divine ». Une œuvre inédite qui mérite de ne plus l’être.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème