SFR Presse
Le Figaro
19 octobre 2018

Fermeture d’un registre sur les malformations congénitales

L’Inserm et la région retirent leur financement à l’association qui a alerté sur les cas de bébés nés sans bras ou sans main dans l’Ain.

Delphine Chayet

4 min

Delphine Chayet
Delphine Chayet

ÉPIDÉMIOLOGIE Le mois dernier, le registre Remera s’était fait connaître en attirant l’attention du grand public sur un nombre inhabituellement élevé de naissances de bébés sans bras, sans main ou sans avant-bras dans le département de l’Ain. Sept cas enregistrés, entre 2009 et 2014, dans un rayon de 17 kilomètres. Sauf financement de dernière minute, cette structure associative n’existera plus e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :