SFR Presse
Le Figaro
14 mars 2019

La dangerosité sous-estimée des femmes djihadistes

Effet pervers d’un « préjugé de genre », elles feraient l’objet d’un traitement plus clément que les hommes.

Jean Chichizola

2 min

TERRORISME Attention à ne pas sous-estimer l’engagement et la dangerosité des femmes djihadistes. Tel est en substance l’avertissement lancé par un récent rapport de la direction exécutive du comité des Nations unies contre le terrorisme, dont la patronne est la magistrate belge Michèle Coninsx, ex-présidente d’Eurojust. Le document s’intéresse au retour des « combattants terroristes étrangers » e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :