SFR Presse
Libération
13 août 2019

Pédophilie : l’omerta retoquée

1 min

Premier évêque français condamné (à trois mois de prison avec sursis en 2001) pour avoir couvert un prêtre pédophile, Pierre Pican, qui officiait à Bayeux et Caen avait invoqué, pour sa défense, son secret professionnel. Il avait ainsi relancé le débat sur le secret de la confession. Ce qui pourtant n’était pas le cas dans cette affaire. «Les évêques ne confessent jamais leurs prêtres», précise Ja

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :