SFR Presse
Le Figaro
6 novembre 2018

L’exécutif vise 40 millions de « DMP » en 5 ans

Gratuit, confidentiel et basé sur le volontariat, ce carnet de santé numérique centralise les données médicales des patients.

Marie-Cécile Renault

3 min

SANTÉ Après quinze ans d’atermoiements, chaque Français peut désormais ouvrir son dossier médical partagé (DMP). Lancé mardi par Agnès Buzyn et Nicolas Revel, le directeur général de l’Assurance-maladie, ce carnet de santé numérique centralise toutes les données médicales du patient : examens de labo, radios, traitements médicamenteux, allergies, comptes rendus d’hospitalisation. « Maintes fois an

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :