SFR Presse
La Provence
24 septembre 2019

Accusé d’avoir caché 140 millions, Carlos Ghosn conclut un accord amiable

1 min

L’ancien PDG déchu de l’alliance Renault-Nissan a soldé hier à l’amiable des poursuites pour accusation de fraude aux États-Unis, un accord qui prévoit une amende d’un million de dollars et lui interdit de diriger, pendant dix ans, une entreprise cotée en Bourse aux États-Unis. Carlos Ghosn et Greg Kelly, un de ses lieutenants, ont dissimulé plus de 140 millions de dollars en rémunération et en in

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :