SFR Presse
Sud Ouest
31 octobre 2018

ÇA VA FAIRE DU BRUIT

1 min

Chine L’annonce par Pékin d’une reprise limitée du commerce de produits issus du tigre et du rhinocéros provoque la colère des défenseurs des animaux, qui parlent « d’arrêt de mort » pour ces espèces en danger. La vente de produits tels que l’os de tigre ou la corne de rhinocéros, recherchés par la médecine traditionnelle, pourra être autorisée dans certaines circonstances « particulières ».

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :