SFR Presse
La Voix du Nord
26 décembre 2018

Partition très classique

1 min

Le réalisateur Ludovic Bernard nous promet que c’est en entendant un jeune homme jouer du piano dans une gare parisienne qu’il a eu l’idée d’Au bout des doigts. À l’écran, le virtuose qui profite fugacement de l’instrument en libre accès, c’est Mathieu (Jules Benchetrit), banlieusard un tantinet délinquant jadis familiarisé au clavier par un ange gardien généreux (Michel Jonasz). Son don manifeste

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :