SFR Presse
Sud Ouest
15 avril 2019

Peter Sagan 5e, BORA-HANSGROE

1 min

« C’était un Paris Roubaix très dur. Le vent contraire l’a rendu encore plus difficile. Nous avons suivi tous les mouvements jusqu’au Carrefour de l’Arbre. Mais, dans les 15 derniers kilomètres, je n’avais pas les jambes pour réagir aux attaques et tenter de décrocher un podium ». Nils Politt  2 e , KATUSHA « Je ne peux pas être déçu. Terminer d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :