SFR Presse
Libération
17 septembre 2019

«Trois Jours et une vie», morne plaine

En tentant d’explorer la psychologie des hommes, Nicolas Boukhrief perd totalement l’aspect inquiétant de l’intrigue.

2 min

Adapté d’un roman de Pierre Lemaitre, Trois Jours et une vie est un faux film noir, où la disparition d’un enfant sert surtout à explorer la vie, les tensions et démons d’une petite communauté rurale - un village des Ardennes belges -, ainsi que les tourments d’un adolescent confronté malgré lui au meurtre et à la culpabilité. Cette façon de traiter le fait divers comme un révélateur social et hum

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :