SFR Presse
Le Figaro
1 octobre 2019

Comment les rivaux de Thomas Cook tentent de tirer profit de sa faillite

Ils craignent un impact sur l’image de la profession, mais font tout pour rassurer les voyageurs.

Mathilde Visseyrias

3 min

Mathilde Visseyrias
Mathilde Visseyrias

TOURISME Michel Salaün a bâché l’enseigne des 33 agences Thomas Cook qu’il exploite en franchise. « Plus un client ne rentrait, raconte le dirigeant de Salaün Holidays (240 millions d’euros de chiffre d’affaires). La marque portait préjudice. Nous avons mis des bâches, et remplacé Thomas Cook par Salaün Holidays. » Rassurés, les clients reviennent, mais n’achètent aucun voyage Jet Tours (filiale

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :