SFR Presse
L'Union
5 juillet 2018

L’appel au calme après les violences

2 min

Un appel au calme a été lancé après la mort d’un jeune homme de 22 ans tué par un policier. Trottoirs jonchés de cendres, vitrines de magasins brisées, centre commercial à demi calciné… les trois quartiers du Breil, Dervallières et Malakoff, qui jouxtent le centre-ville de Nantes, étaient sonnés et leurs habitants indignés, après qu’un jeune originaire de Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) est mort d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :