SFR Presse
Le Figaro
5 mars 2020

Affaire Harpon : la commission dénonce « une faille majeure »

Pour les députés, un « manque de vigilance » explique l’attentat perpétré en octobre par l’agent de la préfecture de police de Paris.

Jean Chichizola

2 min

1 like

Jean Chichizola
Jean Chichizola

TERRORISME « Défaillance collective, faille majeure, dysfonctionnement grave… » Cinq mois après les faits, l’Assemblée nationale est revenue, jeudi, sur le séisme de l’attentat perpétré par Mickaël Harpon. Le 3 octobre 2019, à la préfecture de police de Paris, ce membre d’un service de renseignement habilité défense avait tué au couteau quatre de ses collègues avant d’être abattu. Le ministre de l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :