SFR Presse
Le Figaro
16 juin 2019

Grossesse tardive : les limites de la nature sans cesse repoussées

L’horloge biologique des femmes peut sembler obsolète… mais c’est vrai seulement  jusqu’à un certain point !

Dr Nathalie Szapiro-Manoukian

3 min

Dr Nathalie Szapiro-Manoukian
Dr Nathalie Szapiro-Manoukian

MATERNITÉ « Je vois de plus en plus de femmes enceintes autour de 40 ans dont c’est le premier enfant. Il arrive même d’en voir (encore rarement) autour de 50 ans, qui ont peut-être bénéficié d’un don d’ovocytes à l’étranger mais ne le disent pas », note le Pr Olivier Picone, gynécologue obstétricien, responsable de l’unité de diagnostic prénatal du service de gynécologie obstétrique de l’hôpital

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :