SFR Presse
Challenges
13 mai 2020

Le petit commerce craint une longue convalescence

2 min

Malgré le déconfinement, la reprise sera lente et le risque de faillite élevé. Une libération au goût amer. Lundi 11 mai, les commerces de biens « non essentiels », fermés mi-mars par Edouard Philippe, ont enfin pu lever leur rideau. Mais après huit semaines de confinement, les bijoutiers, libraires ou vendeurs de textile ont la gueule de bois. « Certains entrepreneurs que nous soutenons se trouve

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :