SFR Presse

Stupéfiants: sanglante guerre des gangs à Toulouse

Jean Cohadon

3 min

1 like

Jean Cohadon
Jean Cohadon

l’essentiel t Il n’avait pas encore 19 ans. Il ne les fêtera jamais. Oucem a pris une balle dans la tête à l’heure du déjeuner, le samedi 4 mai à Toulouse. Ces dernières semaines, certains affirment qu’il se faisait discret, comme inquiet. Les enquêteurs soupçonnent un conflit entre « bandes » pour le contrôle d’un point de deal… Cet « enfant » des Izards, cité du nord de Toulouse désormais plus c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :