SFR Presse
Libération
14 juin 2019

Entrelacs

1 min

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la viande. A-t-on considéré que des produits destinés aux Restos du cœur et à d’autres associations caritatives méritaient une moindre vigilance ? On n’ose le croire. Toujours est-il que notre enquête met en lumière la singulière désinvolture avec laquelle on a ravitaillé ces organismes qui distribuent de la nourriture aux plus démunis. Fort heureusemen

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :