SFR Presse
L'Union
6 septembre 2018

Faux papiers, vraies aides sociales

ANNE DESPAGNE

2 min

ANNE DESPAGNE
ANNE DESPAGNE

REIMS Une Guinéenne de 47 ans a falsifié son identité pour pouvoir travailler et se soigner. Si je voulais travailler, il me fallait des papiers. » Derrière ce simple aveu et cette évidence, une histoire longue, douloureuse… et frauduleuse. Mardi, à la barre du tribunal correctionnel comparaît une Guinéenne aujourd’hui âgée de 47 ans. La justice lui reproche d’avoir pris le nom d’une autre femme,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :