SFR Presse
La Dépêche du Midi
10 novembre 2019

L’étrange disparition du canon de 14-18

Sophie Delpech ,

1 min

Après la guerre de 1914-2018, un appel était lancé aux municipalités pour ériger un monument sur lequel seraient gravés à jamais les noms des enfants du village, morts pour la patrie. C’était ainsi perpétuer la mémoire et se souvenir que cette Première Guerre mondiale avait fait plus de huit millions de morts et vingt millions de blessés, de part et d’autre, en quatre ans. Pechbonnieu se trouvait

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :