SFR Presse
Le Figaro
30 juin 2020

Six mois de transition mis à profit pour préparer son arrivée et peser sur les décisions

Luca de Meo a profité du confinement pour se préparer à piloter Renaut. Il a acquis une bonne culture de la maison et sans doute été consulté lors de l’élaboration du plan d’économies.

Valérie Collet

3 min

AUTOMOBILE Il n’a pas attendu juillet pour « penser Losange ». Confiné à Barcelone, son lieu de résidence lorsqu’il dirigeait Seat (groupe Volkswagen), Luca de Meo, qui prend ses fonctions de directeur général du groupe Renault ce 1er juillet, a eu cinq mois pour se plonger dans les nombreux dossiers de Renault : points faibles de la gamme, capacités industrielles disparates, rentabilité en berne,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :