SFR Presse
Sud Ouest
27 août 2019

Le scepticisme de la CGT

2 min

« Au premier regard, on se dit que c’est une proposition louable. Mais très vite, on s’aperçoit que ce dispositif accompagne surtout les très faibles salaires des employeurs viticoles », analyse Stéphane Obé, de l’Union départementale de la CGT. Selon lui, avec leur « petit pouvoir », les élus tentent de faire ce qu’ils peuvent. Le syndicaliste aurait préféré que les châteaux soient contraints de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :